7 janv. 2018

Cadoule Site Gallo-Romain - Ron de Gleïso

A proximité du hameau de Cadoule, (commune de la Canourgue)  sur la colline qui domine la vallée d'Auxillac, de nombreux clapas indiquent une occupation Gallo Romaine.
Un premier habitat fut découvert en 1870, sous la direction de M André, puis redécouverte du site en 1958, par M Vigarié, puis le groupe d'Archéologie Antique du TCF, sans oublier l'abbé Pierre Peyre, avec par la suite la découverte de nouveaux habitats, en tout huit habitats prospectés, de 1958 à 1968, ces nombreuses campagnes ont permis de mettre à jour cet important ensemble Gallo -Romain, de Ron de Gleïso.
Toutes ces fouilles ont permis la découverte de nombreux fragments de statues, de céramiques, d'objets divers, plus un nombre important de monnaies, (monnaies romaines datées du 1er au III eme siècle après JC) les experts en la matière pensent qu'il s'agirait peut être d'un lieu de culte abrité.
A présent la nature à repris ses droits, tout est recouvert par la végétation, les pins, genevriers, buis, etc.
Source " Extrait du bulletin de la Socité des Lettres, Sciences et Arts de la Lozère, Année 1968, écri par l'Abbé Pierre Peyre " 

1 janv. 2018

Bonne et heureuse Année 2018

En 2018 - 365 jours de bonheur, pour vous toutes et tous. 

Une fois de plus en ce premier  Janvier de cette nouvelle année, je me devais de venir vous souhaiter une bonne année 2018, une bonne santé surtout.

J'en profite pour vous remercier pour votre fidélité, et surtout vos encouragements, à celles et ceux qui me mettent des commentaires à mes sujets un grand merci, sachez que c'est toujours un plaisir de vous lire.

17 déc. 2017

Les trains du père Noël, version 2017

Wek-end chargé pour le train du père Noël, cette année (pour le plaisir des petits et des grands) ce train circule sur deux jours, hier Samedi c'était sur Les Aubrais à Tours, et cet après midi sur Les Aubrais à Pithiviers.
La 141 R 840, a repris du service, après quelques années d'absence (elle vient de subir une grande révision), quel plaisir de la voir rouler à nouveau en tête de ce train, mais nous la reverrons à nouveau courant de l'année 2018, lors de sorties pour des trains touristiques
Voici deux vues de la R et de sa rame historique lors de son arrêt en gare de Beaugency (Loiret) 

13 déc. 2017

Langogne - Meeting d'Aviation 1932

A l'occasion de la Vogue (la fête votive)  du Dimanche 7 Août 1932, ce jour là était organisé un  meeting aérien, deux biplans et un monoplan évoluèrent dans le ciel de Langogne, devant la foule des spectateurs.
Hélas le monoplan s'écrasa, le pilote fut tué sur le coup, le passager était un jeune médecin (originaire de la Loire) en vacances à Langogne, qui mourut  peu de temps après, des suites de ses blessures.
Le corps du pilote du monoplan repose au cimetière de Langogne.
Ci contre sur cette cp (photo) on voit la foule près de l'avion juste après l'accident. 

4 déc. 2017

Chocolat Menier (bis)

 Cette pub murale occupe tout un pan de mur de cette ancienne grange, je l'ai trouvé si belle lors de la prise de vue, que c'est un plaisir pour moi de la partager ici  avec vous.

Un peu d'histoire
Le chocolat Menier c'est une des plus vieilles marques de chocolat, (en 1893 la première chocolaterie au monde) tout un empire, à travers cinq générations.
Repris en 1988 par le groupe Nestlé,  Menier retrouve une seconde vie.

27 nov. 2017

Le boulanger

Etant gamin j'ai connu aussi le passage des commerçants ambulants
 Si j'ai bonne mémoire Mr Pouget du Monastier fut l'un des derniers épiciers à parcourir (avec son tube Citroën) tous les Mercredis les places d'Auxillac, du Paven, Corréjac, Marijoulet,  et Chardonnet.
Le Samedi c'était au tour du boucher, Mr Podevigne de Marvejols,
Deux boulangers, passaient en alternance une fois par semaine.
J'ai connu le père Deltour  qui nous livrait  le pain avec son cheval et sa charrette, puis ce fut le tour de son fils Jean au volant de sa 203 Peugeot fourgonnette, à l'époque on prenait le pain pour la semaine, le gros pain fendu, ou la tourte ronde, le pain frais on en mangeait pas souvent.
Il fallait bien faire le plein, d'épicerie, de pain, ou de viande pour la semaine, car peu de gens possédaient une voiture,
Photo ci contre au village de Corréjac, (les Parisiens en ce mois d'Août étaient en vacances), Mme Paul, et Mme Courtot, et le petit fils Patrick, avaient entendu le coup de klaxon du boulanger Deltour,  ces deux dames  en profitaient pour échanger avec d'autres villageois quelques nouvelles du pays, cette photo me remet en mémoire de bons souvenirs.

23 nov. 2017

Dargilan - La Grotte Rose

Dargilan (Lozère) fut la première grotte ouverte au public.
Quand Edouard Alfred Martel en 1888, découvrit cette grotte, il savait sans doute qu'une fois un accès aménagé, elle serait visitée par un nombreux public, mais ce dont il ne savait pas c'est que cent six ans plus tard une messe de mariage y serait célébrée.
Et pourquoi pas, quand on sait que certaines salles sont nommées " salle de l'église, les Orgues, le Clocher, la Mosquée et le Minaret "
Pour marquer ce jour mémorable (du 19 Mars 1994)  une carte postale moderne fut même éditée, sans doute un tirage limité.(cpsm ci contre) !
Donc en fin de compte même les cartes postales modernes ont aussi un intérêt.
 

17 nov. 2017

Jean Clement Monestier - 1855 - 1925

Mr Monestier fut un grand homme politique qui a marqué l'histoire de la Lozère
En 1883 il commença en politique à l'âge de 25 ans en tant que conseiller général du Massegros, puis fut élu sénateur de la Lozère en 1896, il perdit son siège au sénat en 1906 face à Paulin Daudé.
Puis élu par deux fois député de Florac en 1910, et 1914
Le 6 Mai 1899, il fut nommé Ministre des Travaux Publics.
Né à Montpellier, mais de famille Lozérienne cévenole, sous son ministère il n'oublia pas son département, la Lozère lui doit la percée de la route des gorges du Tan (dix ans de travaux), sans oublier la ligne du CFD, la ligne de Florac.  

12 nov. 2017

Le CFD de la Lozère, la fermeture.

A ma connaissance ce sont les dernières photos souvenir du (CFD) Chemin de Fer départemental de la Lozère,
Ces clichés ont été pris le 24 Mars 1968, soit une semaine avant la fermeture définitive de la ligne.
Ce jour là deux convois spéciaux, l'un (au départ de Florac) pour le Photo Club Mendois, et pour les Raïoulets, (ancien groupe folklorique Floracois) qui avaient tenu à organiser un dernier voyage.
Le Photo Club, et les Raïoulets avaient pris place à bord de l'autorail Billard  N°314,   à bord de l'autre autorail  le De Dion N° 204, les membres de la FACS (section de Marseille), ce convoi était en provenance de Ste Cécile d'Andorge, les deux trains s'étaient croisés en gare de St Frézal de Ventalon,  donnant lieu à une grande affluence.
Les trois photos en illustration sont de ce jour mémorable.
Merci à M Joêl Royer pour toutes ces informations.
Voir aussi d'autres photos de cette journée mémorable dans le très beau livre de Joël Royer, aux Ed du Cabri, écri  2001, en hommage au défunt chemin de fer départemental.


9 nov. 2017

Banassac- La Canourgue la Gare

La gare de Banassac, et ses Hôtels
 Autrefois autour de cette gare il y avait deux commerces importants, et une scierie.
Sur la route nationale N°9, d'un côté l'Hôtel et Café de la gare Mialanes, enseigne qui fermera plus tard et deviendra marchand de matériaux, et d'outillage, et de l'autre coté face à la gare, le relais de la Mothe, qui deviendra ensuite Hôtel et Café de la gare, appartenant à la famille Tabariès.
Au fond dans la cour de la gare il y avait une importante scierie mécanique et commerce de bois, mais qui ne connaissait dans le canton Mr Albin Rayssac, pour lui avoir vendu à un moment ou à un autre quelques noyers, pins, sapins, il travaillait beaucoup avec les bois de la région, mais en recevait aussi par le train, genre bois du Nord, bois exotiques, il en expédiait aussi, bois de mine, parquets, etc, rien qu'à voir tous ces wagons sur les voies de service.
Tous ces commerces et cette industrie ne sont plus que souvenirs, et même la gare vient de fermer.
- Sur la troisième vue (la photo date de 1966) on voit Mr et Mme Rayssac, en compagnie de leur gendre (Mr Tabariès)  et leur fille prendre une consommation au café  de la gare.