16 janv. 2017

C'est la fête au village


Autrefois il y avait deux fêtes au village, la kermesse, et la fête votive, cette dernière était le 1er Dimanche de Septembre, c'était la tradition.
La kermesse paroissiale était organisée par la paroisse et se déroulait dans un pré ombragé, " le pré de Rounel " prêté par Mr C... du Paven, généralement cette fête se déroulait un Dimanche de Juillet, ainsi les résidents de l'extérieur étaient déjà en vacances et participaient à la fête, c'était en même temps une fête familiale, après la messe dominicale, on buvait l'apéritif, à l'ombre du gros noyer, et après avoir trinqué ceux qui le désiraient  pouvait même manger sur place, et l'après midi on dansait la bourrée, (au son de l'accordéon) avec les disques de Martin Cayla, et de Georges Cantournet,  il y avait aussi le stand de tir, le jeu de quilles, les enfants n'étaient pas oubliés, avec la course aux sacs, la pèche à la ligne, les promenades en poney, etc, et pour clôturer la journée le dîner  sous les arbres, ce sont de bons souvenirs qui ont marqué ma jeunesse !

1 janv. 2017

Mes Meilleurs voeux pour 2017

J'ai fouillé une nouvelle fois dans mes albums de Lozère, et j'ai trouvé cette belle carte postale ancienne, ainsi cette année c'est la petite localité de Prévenchères (Lozère) qui me donne l'occasion  de vous présenter mes meilleurs voeux pour 2017.
Que cette année soit pour vous toutes et tous une année de bonheur, de joies, de santé, ce n'est pas un vain mot dans les temps de plus en plus difficiles vécus pour certains d'entre nous.
Merci aux visiteurs de plus en plus nombreux, 4056 pages visitées au mois de Décembre, record battu, hélas peu de commentaires .

23 déc. 2016

Auxillac - Histoire de vote

De tout temps et notamment dans les campagnes, les citoyens Lozériens en age de voter ont fait acte de civisme lors des élections, que ce soit sur le plan national, régional, cantonal, et je dirai même un peu plus sur le plan local, Auxillac n'échappant pas à cette règle.
Au tout début du siècle dernier et même avant il n'y avait pas tous les partis que nous connaissons actuellement, il y avait seulement les blancs et les rouges, et il n'y avait que les hommes qui votaient.
A lire ce rapport de protestations du camp adverse, on y relate 17 irrégularités pour tout le canton, pas mal pour une élection cantonale, cela c'était passé sous la troisième république, ce n'est pas triste à lire, quand on dit que c'était mieux avant, ça n'a pas toujours été le cas, en voici une preuve flagrante .
Et voici ci dessous le premier fait relaté, cela s'était passé sur la commune d'Auxilac.  

19 déc. 2016

Auxillac - et l'histoire du chemin de fer

 Un peu d'histoire et quelques dates importantes
Les travaux de la construction de la ligne des Causses (Béziers-Neussargues) furent engagés par la Cie des chemins de fer de Graissessac, et puis par la nouvelle Cie du Midi,  travaux entrepris à Béziers en 1853, pour atteindre Neussargues en 1888,
 La section Séverac le Château, La Mothe, (future gare de Banassac) fut ouverte le 14 Août 1883, puis le tronçon Banassac-Marvejols ouvert  le 3 Mai 1884
Ce jour là lors du passage du premier train, de nombreux Auxillacois firent le déplacement pour voir passer cette machine qui se déplaçait en crachant une grande fumée noire.
Durant les travaux en plus du nombreux personnel engagé par la compagnie du Midi, la dite Cie fit appel à de la main d'oeuvre locale, ce devait être d'ailleurs le cas tout au long de la ligne, au fur et à mesure de l'avancement des travaux, notamment pour aider à construire les nombreux ouvrages d'art, dont  les trois tunnels se trouvant dans la traversée de la commune, les tunnels de Salmon 221 m, d'Auxillac 201 m, et de Célets 614 m, comme on peut le voir sur cette photo d'époque lors du percement du tunnel d'Auxillac, où plusieurs personnes d'Auxillac figurent sur cette vue.
Une partie du  personnel de la Cie venait aussi se restaurer au village, des traces des vestiges du restaurant du chemin de fer, sont encore visibles sur une maison située entre la maison Abinal et l'ancien presbytère
Des petites maisons d'habitations  avaient été construites le long de la ligne, pour loger les ouvriers, sur le chemin des Paroussines, aux lieues dits la Coustasse, aux Estrémougues, entre Jarnelles et les Ajustons.
Au lieue dit Jarnelles une maison fut construite par la Cie pour loger les agents du service de la voie, cette habitation est encore visible (vendue par la Cie depuis, mais toujours habitée) de nos jours.
En 1932, lors de l'électrification de la ligne, la Compagnie du Midi  fit à nouveau appel à des gens du cru, j'ai connu au moins deux personnes du village ayant travaillé en tant que saisonniers.
A l'origine lors de la construction de la ligne une gare pour Auxillac avait été demandé, par Mr Alla Martin (maire de l'époque) mais la compagnie avait formellement refusé, comme je l'ai dit sur un précédent sujet il fallut attendre 1949, ou la demande du maire Mr Prieur Lucien  fut enfin exaucée, ceci grâce à l'aide d'un Auxillacois qui était cadre au chemin de fer, au service de la voie,  Mr M..... était voisin de l'ingénieur en chef de la compagnie responsable des voies et bâtiments, il lui fit part de la requête de M Prieur, et c'est ainsi que l'on put enfin avoir une halte, avec arrêt des trains à Auxillac-Montjézieu.
C'est  Mr M... lui même qui m'avait raconté tout cela, lors de mon trop court séjour en gare de Béziers.
Ci joint en illustration, deux photos d'époque, une de la construction du tunnel d'Auxillac, et l'autre le pn côté nord , avec la maison de garde barrière, la ligne venait juste d'être ouverte.


16 déc. 2016

Ste Croix - Le Courrier de St Jean du Gard

La Lozère au temps des diligences

Sur ce panneau, installé devant l'un des cafés du village  on peut lire toutes les localités que desservait la malle-poste des Cévennes.
La montagnarde (c'était le nom de cette diligence) était tirée généralement par deux ou trois chevaux, elle allait de relais en relais, en transportant quelques passagers et les dépêches, elle partait d'Anduze, pour desservir ensuite St Jean du Gard, St Etienne Vallée Française, Ste Croix Vallée Française, Barre des Cévennes, Florac et Mende.
Une fois arrivée dans la préfecture Lozérienne, la correspondance des diligences se faisait rue d'Angiran, où il y avait là une autre malle poste qui prenait le relais vers Langogne et Le Puy.

Une autre belle carte postale éditée par Sabatier le négociant éditeur de Vébron.

12 déc. 2016

Sur le PO, couplage de 68000 desserte Fret

Pour oublier un peu la grisaille actuelle, et ces tristes journées automnales, je vous propose cette vue printanière.

Ces deux locs Fret  (en UM de 68038, et 68059) revenaient de Toury - Eure et Loir, où elles avaient amené un céréalier sur Janville.

Vue prise près de la gare de Chevilly - Loiret. 

6 déc. 2016

Manufrance - St Flour (Cantal)

Manufrance c'est une longue histoire commencée en 1885, et qui s'est achevée en liquidation judiciaire cent ans plus tard en 1985.
Les gens de ma génération se souviennent du célèbre catalogue Manufrance, qui était édité tous les ans.
La Manufacture Française d'Armes et Cycles de St Etienne, fut la première société de vente par correspondance, Manufrance, c'était les Cycles, (Hirondelle) les fusils de  chasse, (Simplex, Robust), machines à coudre (Omnia) mais aussi cannes à pèche, horloges, postes de radios,  et toute sortes d'articles ménagers, etc, etc,
Durant ces années de gloire la maison Manufrance avait ouvert un peu partout en France des magasins, et des agences
Les catalogues de Manufrance sont très recherchés par les collectionneurs, certains parmi les plus anciens et les plus rares, ont fait l'objet d'une réédition.

4 déc. 2016

St Roman de Tousque - Sortie du Temple

A la limite du Gard, au sud de la corniche des Cévennes, dominant la Vallée Française, le charmant petit village de St Roman de Tousque.

La religion est encore  profondément enracinée ici en Lozère, comme sur les hautes terres de tradition catholique, que dans les Cévennes protestantes, autrefois c'était un honneur que d'avoir dans sa famille un fils prêtre, ou pasteur.

Ci contre  : St Roman la sortie du temple 

1 déc. 2016

Un train de banlieue sur le PO

Le passage d'une rame RER et de sa locomotive,  ce n'est pas très courant sur la ligne du PO.
Cette rame banlieue est à destination du Technicentre de  St Pierre des Corps, près de Tours, pour y subir une grande révision et surtout une rénovation.

26 nov. 2016

Le café Védrines

Auxillac - et les cafés d'antan.
Au début du siècle dernier on comptait au village quatre cafés, ces auberges étaient mentionnés sur les Bottins, (le célèbre Bottin Didot), parmi les noms retenus Maurizy, Astruc, (Finoune), la Réjounette, et Mélanie Védrines, (lo Védrinésso)
Puis plus tard  les deux derniers cafés dont les gens de ma génération se souviennent, celui de la  Vve Arnal, et de son fils Elie (Lili et Simone), qui prit  la suite, sans oublier Mme Lacas (Rosinette) puis Auguste son fils, plus connu parmi les anciens Auxillacois sous le nom de Gustète.
Ci contre sur cette vieille carte photo datant de 1934, le café de Mélanie, (j'ai bien connu cette dame) situé à l'entrée du village, près du monument aux morts, on y voit au dessus de la porte l'enseigne café, mais aussi  deux plaques émaillées, pub d'un célèbre apéritif, et pour une célèbre banque, qui d'ailleurs existe encore de nos jours.